Le Roller Derby

D’où vient la discipline ?

Né aux Etats-Unis, le roller derby connaît un succès populaire dans les années 1930, pendant la Grande Dépression. Depuis les années 2000, la discipline a été remise au goût du jour avec de nouvelles règles. Elle fait son apparition en 2009 en France, grâce notamment à la sortie du film Bliss. Il existe depuis 2011 une coupe du Monde et depuis 2015 un championnat de France.

 

Comment ça marche ?

Règle Roller Derby

Schema Règle Roller Derby

Le roller derby se pratique sur une piste ovale appelée le track. Un match se compose de deux mi-temps de 30 minutes. Une mi-temps est découpée en sous-périodes : les jams, d’une durée maximale de 2 min. Entre deux jams, 30 secondes s’écoulent durant lesquelles les équipes peuvent changer les joueur.se.s en place.
Au total, dix patineur.ses s’affrontent sur le track. Chaque équipe est constituée d’un.e jammeur.se (l’attaquant.e, repérable à son étoile sur le casque) et de quatre bloqueur.ses (la défense). Le principe est simple : les bloqueur.ses des deux équipes doivent rester groupé.e.s en un « pack », défini par des distances maximums à respecter pour être en jeu. Le.la premier.e jammeur.se à passer le pack sera le.la seul.e à pouvoir décider l’arrêt du le jam avant les deux minutes écoulées (sauf si entre-temps, il.elle est allé.e en prison en commettant une faute). Les jammeur.ses vont devoir doubler un maximum de fois ce pack en effectuant des tours de piste. A chaque fois qu’un.e jammeur.se dépasse un.e adversaire, il.elle gagne un point.
Les bloqueur.ses doivent faciliter le passage de leur jammeur.se et stopper celui du.de la jammeur.se adverse. Pour cela, ils.elles vont utiliser les blocages autorisés ou le.la pousser hors des limites de la piste.